LA DUCHÈRE : MÉMOIRE VIVANTE

« La Duchère : mémoire vivante » est un projet mené de 2003 à 2006 par la compagnie Les arTpenteurs et l’association AUDACCE. Il a permis de recueillir la mémoire d’habitants du quartier de la Duchère, à Lyon, soumis à un important projet de renouvellement urbain, et de la porter dans un cycle de trois lectures-spectacles, suscitant ainsi une réflexion partagée. Ce projet a été mené au début du plan de renouvellement urbain, peu avant, puis après le commencement des démolitions, dans un contexte tendu.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


S’intéressant aux transformations du quartier, l’écrivain Annie Schwartz a, dans un premier temps, saisi les réactions et collecté les témoignages de 150 habitants de trois barres qui devaient être démolies. Ces paroles d’habitants ont été transcrites, en restant au plus proche des propos et expressions de chacun.

Dans un second temps, Mireille Antoine et Patrice Vandamme, de la compagnie Les arTpenteurs, en ont réalisé l’adaptation et la mise en scène sous forme de lectures-spectacles. La première, au nom emblématique : « Ma Duchère », a permis de faire émerger l’attachement des habitants à leur barre. Les spectacles ont permis aux habitants de se sentir pleinement « écoutés et reconnus » ; moteurs de débat, ils ont permis de faire émerger des mémoires de vie et des réflexions sur la manière d’habiter son quartier.

Ils ont permis d’accompagner le « travail de deuil », tant ce déménagement non choisi faisait écho, pour les rapatriés, à un autre départ, subi quarante ans plus tôt. Le sentiment d’être pris en compte a sans doute permis à beaucoup d’habitants d’aller de l’avant, et d’affronter la peur de l’inconnu que pouvaient représenter les changements annoncés.

Le projet a par ailleurs soulevé des problématiques telles que le décalage entre le temps « long » des habitants et le temps « court » des politiques, les notions de déplacement, d’immigration, d’histoires familiales… La mobilisation autour des spectacles a permis aux habitants et aux politiques de renouer l’échange et de faire évoluer la manière d’accompagner le Grand Projet de Ville.

Ce projet a été mené avec le soutien de l’Etat (Acsé), du Conseil général du Rhône, de la Ville de Lyon, et en partenariat avec la MJC Duchère

La Duchère : mémoire vivante figure parmi les vingt projets artistiques participatifs ayant accompagné des projets de rénovation urbaine dans des communes du Grand Lyon, dont rend compte l’ouvrage « Art et renouvellement urbain« , publié en 2013 aux éditions Privas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s