LE CAFÉ DES LANGUES – Spectacle multilingue avec dispositif d’expression

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Description synthétique :

Les arTpenteurs crée en 2018 « Le café des langues », ce spectacle poétique multilingue réunit des habitants venus prendre la parole dans toutes leurs langues et en français pour s’exprimer en poésie. Les habitants se font passeurs de culture et nous font découvrir plusieurs langues et les ponts qu’ils ont établis avec la langue française.

En fil rouge le texte autobiographique « Un palais pour deux langues » du poète Mohammed El Amraoui, écrit pour le spectacle et interprété par les comédiens de la compagnie, creuse les questions du plurilinguisme et de la double-culture.

Démarche partenariale :

D’envergure régionale l’action s’inscrit dans des approches territoriales fédératrice car elle est menée et pilotée par des structures culturelles de proximité (médiathèques, centres culturels, théâtres…), d’éducation populaire (centre sociaux, MJC…), de formation (apprentissage du français…) et Les arTpenteurs.

Chaque action verra la réalisation d’un bilan partagé permettant d’évaluer le projet, d’affiner le diagnostic de territoire sur la diversité culturelle (le projet fait émerger des richesses invisibles) et d’imaginer les suites à donner.

La programmation du spectacle :

La restitution publique générée par l’action s’inscrit toujours dans un temps fort culturel du territoire pour favoriser son rayonnement. Cette programmation peut aussi s’inscrire localement dans le cadre d’un événement plus large quand cela a du sens : printemps des poètes, semaine de la langue française et de la francophonie, semaine du développement durable, journées européennes du patrimoine, biennale TRACES…

Présentation du spectacle multilingue à dimension participative :

Le spectacle multilingue est mis en scène par Mireille Antoine et Patrice Vandamme, il est construit autour d’un texte sur les langues écrit à la demande de la compagnie par le poète Mohammed El Amraoui. Fil conducteur du spectacle, le texte est interprété par les artistes de la compagnie, il permet de mettre en perspective les autres textes interprétés par les participants.

Les textes portés par les participants sont renouvelés à chaque représentation ce qui fait que chaque spectacle est unique. Cette participation locale d’habitants est systématiquement préparée et répétée en amont de chaque diffusion lors d’ateliers menés sur chaque territoire. L’accompagnement artistique (Aide au choix des textes, montage, interprétation individuelle et collective) des participants est réalisé par le metteur en scène de la compagnie, Patrice Vandamme.

Une partie « fixe », le texte :

La compagnie associe au projet l’écrivain, poète et traducteur, Mohammed El Amraoui en lui faisant une commande d’écriture : un texte intitulé « Un palais pour deux langues ». Il y évoque sa relation avec les langues: le marocain, sa langue maternelle, son apprentissage de l’arabe classique et du français jusqu’à devenir plurilingue, sa pratique de l’écriture dans les deux langues…

La mise en scène :

Le spectacle s’insère dans une scénographie construite spécialement : le décor du « Café des langues », construit par Mathieu Rousseaux, et qui comporte un éclairage intégré. Des alphabets en plusieurs langues sont gravés dans le comptoir du décor café.Le public est installé au cœur du dispositif autour de petites tables. Cet espace permet de renouveler le rapport scénique dans une relation de proximité avec le public.

Le musicien multi-instrumentiste (Clarinette, saxophone, percussions, mélodica, flûtes…) Dimitri Porcu crée pour le spectacle un univers musical permettant d’accompagner la mise en voix du texte de Mohammed El Amraoui et d’ouvrir sur les scènes participatives en langues parlées ou chantées par les participants avec des atmosphères variées.

Les choix de textes :

L’atelier favorise l’accès et la mise en commun d’œuvres littéraires du monde entier: un fonds de livres multilingues (surtout de la poésie) est fourni par Les arTpenteurs et parfois par la médiathèque locale, ce qui permet aux participants de (re)prendre contact avec des œuvres d’auteurs de leurs pays d’origine, de découvrir la traduction en français, de réactiver leur mémoire et leur recherche personnelle.

Les participants peuvent aussi choisir d’autres types de textes ou écrire un texte personnel avec l’appui d’un écrivain (atelier d’écriture multilingue). Le répertoire oral (chants, contes, recettes de cuisine, textes personnels…) peut aussi être exploité. Les traductions en français sont systématiques et peuvent être préparées, si besoin, avec la contribution d’un poète engagé dans des démarches de traduction.

La mise en voix :

La phase de mise en voix permet à chaque participant d’affiner le choix de son texte, de mieux comprendre le sens de celui-ci, de se frotter à un moyen d’expression avec l’aide d’un comédien : la lecture à voix haute. Un soin particulier est apporté au passage d’une langue à l’autre. La progression proposée permet ainsi aux participants de prendre de l’aisance aussi bien dans leur langue d’origine qu’en français. Idéalement une douzaine de langues au minimum sont représentées dans chaque groupe : langues de l’immigration, régionales, et français systématiquement.

Objectifs :

> Encourager le plurilinguisme (français et langues d’origine), la transmission de toutes les langues, et soutenir l’expression des personnes dans la pratique de la langue française, en favorisant les ponts entre les différentes langues avec la traduction.

> Rendre visibles et valoriser les richesses et compétences culturelles liées aux langues parlées par des personnes des territoires dans des temps forts publics inscrits dans la vie culturelle.

> Favoriser le mieux-vivre ensemble par une approche positive de l’altérité dépassant peurs et préjugés. Renforcer leur participation active dans la vie culturelle locale et la mixité sociale dans les pratiques culturelles.

Conditions techniques :

Durée du spectacle : 1h30
Tout public à partir de 12 ans
Espace scénique minimum : environ 200 m2 de plain pied pour le décor et le public (assis autour de petites tables + chaises ou gradins)
Jauge maximale : Entre 100 et 300 selon la salle
Spectacle techniquement autonome (lumières et son)

Équipe artistique :

Patrice Vandamme : Direction artistique, montage texte, mise en scène, jeu, animation des ateliers de mise en voix multilingue
Mireille Antoine : Montage texte, mise en scène, jeu
Mohammed El Amraoui : écriture du texte
Dimitri Porcu: accompagnement musical
Mathieu Rousseaux: décor
Ludivic Micoud-Terraud : Création et régie lumière

Les représentations programmées :

24 novembre 2018 à la salle Victor Jara, Vaulx-en-Velin
30 novembre 2018, Ciné Duchère, Lyon 9e
8 février 2019, Pôles en scènes (Espace Albert Camus), Bron
mars 2019 au Rize, centre mémoires et société, Villeurbanne

Création Les arTpenteurs avec le soutien de :